In Uncategorised

More Canada : Augmenter la sensibilisation aux ouvrages canadiens et la lecture de ces ouvrages par la population canadienne

mars 13, 201913 mars 2019

la publication
Participation aux arts
éditeur

Cercle de recherches More Canada

Lien d'article
http://www.morecanadareport.ca

Basé sur un examen des recherches actuelles et des « séances d’un cercle de recherches sur les livres canadiens de langue anglaise et l’édition au Canada anglais » entre décembre 2017 et septembre 2018, ce rapport conclut qu’un paradoxe entoure les ouvrages canadiens de langue anglaise : « malgré la présence d’une communauté d’écrivains en pleine croissance et d’éditeurs stables à succès, on assiste à un déclin constant de la lecture et de l’achat d’ouvrages d’auteurs canadiens par la population canadienne. »

Le rapport résume les recherches existantes sur les milieux de l’édition de langue anglaise au Canada, sur les habitudes de lecture et d’achat de livres des Canadiens et Canadiennes, sur les pratiques des bibliothèques publiques et sur l’utilisation des livres par les universités et les commissions et conseils scolaires. De plus, plusieurs séances ont eu lieu avec des parties intéressées du milieu pour discuter des tendances et des pratiques actuelles des « principaux mécanismes de sensibilisation » : les librairies indépendantes, les bibliothèques et classes des écoles, les bibliothèques publiques, les bibliothèques universitaires, les salles de classe et les librairies, ainsi que les grands médias comme le réseau anglais de Radio-Canada et les publications de recensions de livres.

Le rapport constate que les données les plus récentes sur la lecture de détente d’ouvrages canadiens remontent à 2005, alors que les ouvrages d’auteurs canadiens représentaient 12 % des livres lus. Du côté des achats, la part des ouvrages d’auteurs canadiens est passée de 27 % des achats en 2005 à 13 % en 2018.

On estime que trois grands facteurs auraient une incidence sur ce déclin :

  • Une infrastructure numérique qui ne répond pas aux besoins canadiens
    • L’infrastructure numérique utilisée par l’industrie du livre est en grande partie créée aux États-Unis ou au Royaume-Uni et a « des partis pris qui favorisent invariablement le contenu non canadien ou qui empêchent l’amélioration de la priorité, de la visibilité ou de l’accessibilité des ouvrages d’auteurs canadiens ».
  • Une absence de politiques culturelles et de mesures qui favorisent les ouvrages canadiens
    • « Les personnes qui travaillent dans les écoles et les bibliothèques sont souvent très engagées ou favorables aux ouvrages et aux écrits canadiens, mais les politiques et les priorités des organismes et des établissements pour lesquels elles travaillent ne reflètent pas cet engagement individuel. »
  • Un manque de structures et de pratiques appropriées pour les ouvrages canadiens
    • « Les structures actuelles ne réservent aucun traitement particulier aux ouvrages d’auteurs canadiens. Étant donné le nombre d’ouvrages, la présence des ouvrages canadiens devient de plus en plus petite parmi les nouveaux ouvrages qui abondent dans tous les canaux de diffusion, et il devient de plus en plus difficile d’en avoir connaissance. »

Le rapport formule plusieurs recommandations pour corriger la situation, notamment :

  • Faire la promotion de librairies indépendantes en tant que lieux importants pour découvrir des auteurs et ouvrages canadiens.
  • Mettre plus d’ouvrages canadiens dans les écoles canadiennes.
  • Mettre en place une nouvelle infrastructure numérique construite au Canada qui répond mieux aux besoins des ouvrages canadiens.

En guise de conclusion, les auteurs estiment que « le Canada doit rebâtir les volets de sensibilisation, de distribution et de lectorat de la chaîne d’approvisionnement qui font passer les livres des auteurs aux éditeurs puis aux librairies et aux lecteurs ».

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date