In Uncategorised

État des lieux sur les métadonnées relatives aux contenus culturels

novembre 6, 20196 novembre 2019

la publication
Les technologies numériques et les arts
éditeur

Observatoire de la culture et des communications du Québec

Auteur

Christine Routhier et Marik Danvoye

Fondé sur plus de 100 entretiens avec des représentants du secteur culturel du Québec, ce rapport décrit la compréhension et l’usage des métadonnées par le secteur.

Qu’est-ce que des métadonnées? Le rapport cite la définition de Wikipédia (« donnée servant à définir ou décrire une autre donnée ») ainsi que la définition de l’Office de la langue française du Québec (« donnée qui renseigne sur la nature de certaines autres données et qui permet ainsi leur utilisation pertinente »).

Quelle est l’importance des métadonnées dans le secteur culturel? Le rapport précise que les métadonnées peuvent « faciliter la découvrabilité et la visibilité de ces contenus [culturels], la mesure de leur offre et de leur consommation et la rémunération des ayants droit » :

  • Découvrabilité : Le rapport constate que le secteur culturel comprend mal comment utiliser les métadonnées et leur importance pour mettre de l’avant des contenus culturels dans les résultats des moteurs de recherche à partir d’une recherche connexe ou apparentée et non seulement pour une recherche directe de contenus culturels spécifiques.
  • Rémunération des ayants droit : Le rapport décrit l’importance de cet enjeu, surtout dans le domaine de l’audiovisuel et de l’enregistrement sonore.
  • Mesure de l’offre et de la demande des contenus culturels numériques : Trois contraintes pèsent sur la mesure de la consommation : « la conciliation de données hétérogènes provenant de sources diverses et pouvant parfois prendre la forme de mégadonnées (big data), l’accès aux données appartenant à des entreprises privées ou étrangères et la difficulté de distinguer les contenus culturels québécois parmi tous les contenus consommés au Québec ».

Les consultations ont révélé que la « compréhension du potentiel d’exploitation des métadonnées est généralement faible ». La compréhension et l’usage des métadonnées varient selon le domaine culturel, le domaine du livre et les bibliothèques ayant la meilleure compréhension. D’autre part, dans le domaine des arts de la scène, « le niveau de connaissance et d’utilisation des métadonnées est faible ».

Le rapport invite les intervenants culturels à développer « une vision globale et partagée en matière d’utilisation des métadonnées » et à « relever les défis que sont la qualité des métadonnées produites et leur interopérabilité ». Il avance qu’une « forme de gouvernance mériterait vraisemblablement d’être mise en place », assurant ainsi une meilleure connaissance de l’importance des métadonnées culturelles, la création de guides de « pratiques exemplaires », et une collaboration accrue à l’intérieur des sous-secteurs culturels et entre eux.

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date