In Uncategorised

Porter fruit : Les parcours qui mènent à des carrières culturelles durables

(Making It Work - Pathways Toward Sustainable Cultural Careers)

décembre 4, 20194 décembre 2019

la publication
Ressources humaines / artistes / travailleurs culturels
éditeur

WorkInCulture

Auteur

Nordicity

Lien d'article
https://www.workinculture.ca/FYI/WorkInCulture-Connects/May-2019/WorkInCulture-Releases-Culture-Sector-Career-Susta

Ce rapport décrit le marché du travail du secteur culturel en Ontario et « énumère les défis à relever, qui vont de l’évolution des besoins en matière de compétence à la précarité d’une économie de pige ». Il se fonde sur les résultats d’un sondage personnalisé avec 1 087 répondants, des tables rondes avec 127 participants et les données du recensement de 2016.

Le secteur culturel défini par l’équipe de recherche comporte quatre sous-secteurs :

  • Les arts (arts visuels et métiers d’art, musique, théâtre et arts littéraires).
  • Les industries culturelles (médias numériques, design et publicité, cinéma et télévision, édition de livres et de revues, enregistrement et édition sonore).
  • Les musées et le patrimoine (musées et archives).
  • Les bibliothèques.

Les auteurs observent que « les sous-secteurs et spécialisations utilisés dans ce rapport ne correspondent pas exactement aux domaines et sous-domaines du Cadre canadien pour les statistiques de la culture de Statistique Canada (cela dit, les méthodes de recherche en ont tenu compte).

En se fondant sur cette définition, les chercheurs recensent 274 220 travailleuses et travailleurs culturels à plein temps et à temps partiel. Voici certains des principaux résultats démographiques au sujet de la main-d’œuvre culturelle :

  • Les travailleuses et les travailleurs culturels sont légèrement plus jeunes et sont plus concentrés dans les régions urbaines que l’ensemble de la population active de l’Ontario.
  • Les femmes sont légèrement sous-représentées (44 % de l’effectif du secteur culturel vs 48 % de l’ensemble de la population active). « Les bibliothèques font exception dans le secteur, les femmes occupant 84 % des emplois. »
  • « Quatre travailleurs culturels sur cinq (81 %) sont titulaires d’un titre de compétence postsecondaire, comparativement à quelque deux travailleurs sur trois (65 %) dans la population active ontarienne. »
  • « La participation [au secteur culturel] de personnes de la diversité ou de membres des collectivités culturelles ainsi que de personnes s’identifiant en tant qu’Autochtones » est légèrement inférieure à leur présence dans l’ensemble de la population active provinciale.

Selon le sondage, les trois principaux enjeux des travailleuses et travailleurs du secteur culturel sont : « 1) les salaires/faibles revenus; 2) le manque d’équilibre vie/travail; et 3) l’absence de stabilité des emplois ».

Les discussions des tables rondes ont porté sur la situation des artistes et travailleurs culturels particuliers, les lieux de travail et les organisations, et la diversité et l’inclusion dans le secteur. Le rapport estime que « la survie et la durabilité de jour en jour et d’année en année sont la préoccupation la plus importante et la plus fondamentale de nombreux artistes et organismes artistiques ». Beaucoup de participants aux discussions ont indiqué qu’ils voulaient des conseils sur la recherche de partenariats et le soutien des artistes et travailleurs culturels autochtones et de groupes d’équité.

Les recommandations comprennent l’exploration de nouveaux outils de ressources humaines, des ressources et des modèles pertinents aux besoins du secteur culturel ainsi que du soutien pour la diversité et l’inclusion dans le secteur, surtout une formation accrue sur les compétences dans ce domaine.

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date