In Uncategorised

Artistes, déplacement et appartenance

(Artists, Displacement, and Belonging)

janvier 15, 202015 janvier 2020

la publication
Retombées sociales : Le rôle des arts dans la reconstruction et la réinstallation après une crise
éditeur

Fédération internationale de conseils des arts et d’agences culturelles

Auteur

Kiley Arroyo, Mary Ann DeVlieg, Dian Ika Gesuri et Alma Salem

Lien d'article
https://ifacca.org/en/news/2019/03/01/artists-displacement-and-belonging/

S’appuyant sur une revue de la littérature et des entrevues avec des organismes publics, des bénéficiaires de subvention et des artistes déplacés, ce rapport examine la situation des artistes déplacés par des catastrophes naturelles ou des conflits. Les études de cas dans le rapport portent sur les programmes qui aident les artistes à « soutenir leurs pratiques dans leur nouvelle résidence ». (Remarque : Ce compte rendu est de la version abrégée du rapport accessible au public, le rapport complet étant réservé aux membres de l’IFACCA.)

L’équipe de recherche observe qu’il y a actuellement plus de personnes qui migrent « qu’à toute autre époque de l’histoire connue. Le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) déclare que 31 personnes sont nouvellement déplacées chaque minute ». Toutefois, il n’y a pas de données sur le nombre d’artistes et de professionnels créatifs parmi les personnes déplacées.

La migration mondiale est une question complexe et parfois conflictuelle dans de nombreuses régions du monde. Le rapport observe que les récits négatifs actuels au sujet des migrants, y compris les artistes déplacés, constituent un important défi. Les auteurs maintiennent qu’« il faut d’abord transformer le récit actuel au sujet des migrants et des personnes déplacées pour passer d’une histoire basée sur la peur à une histoire basée sur les forces qui célèbre les avantages des sociétés pluralistes. »

Les auteurs avancent que les arts et la culture sont bien positionnés pour « cultiver les capacités que les collectivités doivent avoir pour gérer la complexité. Les stratégies culturelles peuvent modifier l’atmosphère dans les collectivités, faciliter l’intégration et le dialogue entre les personnes diversifiées, et aider à engendrer une compréhension et une ouverture mutuelles pour découvrir de nouvelles solutions aux problèmes partagés. » Plus précisément, les artistes déplacés « ont un potentiel exceptionnel de bâtir des ponts entre les mondes. »

Le réseau mondial de villes refuges ICORN est cité comme un exemple prometteur d’une collaboration pour aider les écrivains et artistes persécutés. En coopération avec PEN International, les collectivités locales et les conseils des arts, le secrétariat ICORN fournit aux villes choisies des listes d’artistes dans le besoin. Les villes d’accueil fournissent du logement, des allocations et une assistance pendant un ou deux ans à l’écrivain ou l’artiste choisi. L’équipe de recherche recommande une augmentation de la collaboration entre « les organismes publics, les acteurs de la société civile et les initiatives citoyennes – notamment des initiatives dirigées par des artistes. »

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date