In Uncategorised

Groupes de discussion sur la participation des Canadiens aux activités artistiques

mars 18, 202018 mars 2020

la publication
La participation aux arts
éditeur

Ministère du Patrimoine canadien

Auteur

Corporate Research Associates Inc.

Lien d'article
https://epe.lac-bac.gc.ca/100/200/301/pwgsc-tpsgc/por-ef/canadian_heritage/2018/109-17-f/index.html

Basé sur les résultats de groupes de consultation qualitative réunissant 108 adultes canadiens, ce rapport donne un aperçu des motivations, des obstacles, des avantages et du sentiment d’appartenance à la communauté liés à la participation culturelle. Complément au Sondage sur l’accès et la disponibilité des arts et du patrimoine de 2017, le rapport constate que les Canadiens ont un niveau élevé d’intérêt envers les arts et perçoivent que la participation aux arts les aide à se sentir plus liés à leurs différentes communautés.

Quinze groupes de discussion en ligne ont été menés en mars 2018, répartis à parts égales entre trois régions : des discussions en anglais entre des résidents des provinces situées à l’ouest de l’Ontario, des discussions en anglais entre des résidents de l’Ontario et des provinces atlantiques, ainsi que des discussions en français entre des résidents du Québec. Dans chaque région, il y avait un groupe de discussion sans orientation démographique spécifique ainsi qu’un groupe pour chacun des quatre groupes cibles : les jeunes de 18 à 24 ans, les « minorités ethnoculturelles », les immigrants et les personnes dont la participation culturelle est peu fréquente ou inexistante. Le rapport fait noter que, étant donné la nature qualitative du projet de recherche, « les résultats ne peuvent pas être extrapolés avec confiance à l’ensemble de la population étudiée ».

Voici les principales constatations du rapport :

  • Il y a un « intérêt élevé pour les événements artistiques » parmi les participants aux groupes de discussion, mais les jeunes et les personnes dont la participation culturelle est peu fréquente ou inexistante manifestent des niveaux d’intérêt légèrement plus faibles.
  • « La fréquence de la participation varie considérablement » autour d’une moyenne globale de six à dix événements par année. La participation a tendance à être plus fréquente durant les mois de l’été et parmi les jeunes répondants (de 18 à 24 ans).
  • « Les concerts et les festivals étaient les plus fréquemment mentionnés lorsqu’on demandait aux participants de déterminer [les] types d’activités artistiques auxquels ils assistent le plus souvent ».
  • Les facteurs qui motivent la fréquentation sont très variés et comprennent : « intérêt et curiosité/découverte de nouvelles choses » ; « intérêt pour un artiste précis » ; « temps passé avec les amis et la famille/interaction sociale » ; « intérêt pour une culture en particulier » et « désir de passer un bon moment/relaxer ».
  • Deux obstacles majeurs ont été soulignés le plus souvent dans les discussions de groupe : « l’argent / le coût » et « le temps ».

En ce qui concerne la participation culturelle sur Internet, l’étude révèle que la participation en personne aux arts de la scène est préférable à la participation en ligne. Pour les participants, « être en mesure de vivre l’événement en personne avec ses différents sens contribue grandement à en faire une expérience plus enrichissante et plus approfondie. ». De nombreuses personnes interrogées se servent d’Internet comme outil permettant d’améliorer les expériences culturelles en personne et l’accessibilité de ces expériences, ainsi que pour s’informer sur des événements et des artistes spécifiques.

En ce qui a trait aux liens avec les collectivités, le rapport souligne qu’il y a un large consensus sur l’énoncé suivant : « assister aux activités artistiques ou aux spectacles renforce le lien avec les collectivités auxquelles je m’identifie ». Les jeunes et les personnes dont la participation culturelle est peu fréquente ou inexistante ont légèrement moins tendance à être d’accord avec cet énoncé, tandis que « les membres du groupe constitué de personnes appartenant à des minorités ethnoculturelles et du groupe constitué d’immigrants de première génération étaient régulièrement plus fortement en accord avec cet énoncé ». Les répondants membres des minorités ethnoculturelles et les immigrants étaient les plus susceptibles de conclure « qu’assister à des activités artistiques démontrait la diversité culturelle du Canada et provoquait un fort sentiment de fierté ».

En ce qui concerne la compréhension individuelle des autres communautés, l’énoncé « participer aux activités artistiques ou aux spectacles m’aide à mieux comprendre d’autres collectivités » a fait l’objet d’un fort consensus dans les groupes de discussion. Pour cet énoncé, « plusieurs personnes issues de minorités ethnoculturelles ont répondu par un 10, indiquant être entièrement d’accord, comme beaucoup d’immigrants de première génération ».

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date