In Uncategorised

The Toronto Fallout Report : Une moitié d’année vécue en présence de la COVID-19

(Half a year in the life of COVID-19)

janvier 13, 202113 janvier 2021

la publication
Les impacts de la pandémie de COVID-19 sur le secteur artistique
éditeur

Fondation de Toronto

Lien d'article
https://torontofoundation.ca/FalloutReport/

Ce rapport de grande envergure couvre dix domaines d’intérêt, dont celui des arts, de la culture et des loisirs. Basé sur l’Enquête auprès des organismes torontois à but non lucratif (Toronto Nonprofit Survey), des entretiens avec des sources d’information clés, des données de Statistique Canada et d’autres sources, ce rapport adopte « une optique d’équité quant à l’identification des données et des problématiques » et vise à fournir « des perspectives clés favorisant une reprise équitable ». Centrée sur les effets de la pandémie de coronavirus sur les organismes à but non lucratif « ayant des activités substantielles à Toronto », l’Enquête auprès des organismes torontois à but non lucratif a reçu 286 réponses partielles ou complètes à la fin de juillet et en août 2020. L’enquête a été distribuée aux bénéficiaires de subventions de la Fondation de Toronto et à d’autres contacts, ainsi que par l’intermédiaire des médias sociaux et de « certaines organisations de financement œuvrant à Toronto ». Compte tenu de la conception non aléatoire de l’enquête, il est difficile de savoir dans quelle mesure les résultats de l’enquête fournissent un échantillon représentatif des organismes à but non lucratif de Toronto.

Le rapport souligne « l’importance de la programmation culturelle » durant cette période de distanciation physique. Comme l’a fait remarquer l’une des personnes interrogées, « les arts sont nécessaires dans les bons moments, mais plus encore dans les moments difficiles ». Le rapport souligne les offres artistiques et culturelles nouvelles ou élargies proposées par la Ville de Toronto et la Bibliothèque publique de Toronto pendant la pandémie.

Deux des principales conclusions du rapport sont que « les organismes culturels sont parmi les plus durement touchés de tous les organismes à but non lucratif » et que « les travailleurs de ce secteur ont également été très durement touchés » :

  • L’enquête auprès des organismes à but non lucratif a révélé que la baisse médiane des revenus était de 50 % pour les organismes culturels, contre une moyenne de 35 % pour les autres types d’organismes.
  • L’enquête auprès des organismes à but non lucratif a révélé que la moitié des organismes culturels sont soit en mauvaise santé financière (32 %), soit « à risque de fermeture définitive » (18 %). Ces pourcentages sont beaucoup plus élevés que chez les autres types d’organismes (dont 21 % sont en mauvaise santé financière et 10 % sont à risque de fermeture définitive).
  • Les données de l’Enquête sur la population active d’août 2020 de Statistique Canada indiquent que les travailleurs ontariens du secteur « arts, culture, sports et loisirs » ont connu une baisse de 34 % du nombre total d’heures travaillées par rapport à août 2018, plus que tout autre grand groupe professionnel et bien pire que la moyenne provinciale (une baisse de 7 %). Les autres groupes professionnels les plus atteints sont les travailleurs de l’industrie de fabrication et des services d’utilité publique ainsi que les travailleurs de la vente et des services, deux groupes qui ont connu une diminution de 14 % au niveau des heures travaillées.

Le rapport met l’accent sur les perspectives des groupes de défense de l’équité dans le cadre de la pandémie. Par exemple, une des personnes interrogées a donné son point de vue sur ce qu’on appelle souvent la nature « sans précédent » de la pandémie : « Les épidémies ne sont pas sans précédent pour les peuples autochtones. Il y a une longue histoire d’épidémies sur l’Île de la Tortue, ce qui veut dire que beaucoup de traumatismes intergénérationnels sont déclenchés en ce moment par la pandémie de COVID-19 ». Une autre personne interrogée a fait remarquer que bien des organismes culturels fonctionnent avec des « budgets très serrés et la COVID-19 n’a fait qu’ajouter à cette pression financière ».

En ce qui concerne les activités en ligne, l’enquête auprès des organisations à but non lucratif a révélé que de nombreux organismes culturels « ont pivoté vers les activités en ligne, avec quelques exemples de réussite, en particulier chez les grandes organisations. Mais les recettes liées aux droits de programmation en ligne ne peuvent égaler celles générées par l’expérience en personne, et l’accès à ces expériences virtuelles est limité pour bien des gens ». Le rapport conclut que « la créativité ne peut à elle seule combler les lacunes en matière de revenus nécessaires pour soutenir le secteur ».

Quant aux perspectives d’avenir, la plupart des personnes interrogées dans le cadre de l’enquête sur les arts et la culture « envisageaient que 2021 serait une année difficile ». Le rapport cite d’autres enquêtes qui indiquent que « les organismes culturels auront du mal à rouvrir en raison de la réticence du public à se rassembler et de la diminution des revenus des événements en ligne ».

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date