In Uncategorised

2020 : L’année pendant laquelle un travailleur culturel sur quatre perdit son emploi

février 24, 202124 février 2021

la publication
Les répercussions de la pandémie de COVID-19 sur les arts
éditeur

CAPACOA

Lien d'article
https://capacoa.ca/fr/2021/01/2020-lannee-pendant-laquelle-un-travailleur-culturel-sur-quatre-perdit-son-emploi/

Cet article Web, basé sur les données de l’Enquête sur la population de Statistique Canada, définit les « travailleurs culturels » comme les travailleurs « du secteur des arts, du spectacle et des loisirs ». L’article indique qu’un quart de ces travailleurs ont perdu leur emploi en 2020. Avis aux lecteurs que certaines estimations de l’Enquête sur la population active peuvent avoir des marges d’erreur relativement élevées, en particulier pour les données ventilées selon l’industrie.

Il y avait 336 100 travailleurs dans le secteur des arts, du spectacle et des loisirs en 2020, un chiffre inférieur de 25 % à celui de 2019 (450 500 personnes). Une part importante de cette baisse est attribuable à un sous-secteur non culturel qui représente plus de la moitié des travailleurs regroupés dans le secteur des arts, du spectacle et des loisirs : le sous-secteur intitulé « divertissement, loisirs, jeux de hasard et loteries » a connu une diminution de 28 % de sa main-d’œuvre. En excluant cette classification non culturelle, les deux principales classifications liées à la culture (les « arts d’interprétation, sports-spectacles et activités connexes » ainsi que les « établissements du patrimoine ») ont connu une baisse de 21 %, passant de 183 000 travailleurs en 2019 à 144 800 travailleurs en 2020. Selon cette mesure, environ un travailleur culturel sur cinq a perdu son emploi en 2020.

Un autre secteur qui compte de nombreux travailleurs culturels (« information et industries culturelles ») a connu une augmentation de 7 % de sa main-d’œuvre, passant de 323 500 en 2019 à 347 500 en 2020. Là encore, ce changement est largement dû à un sous-secteur non culturel : une augmentation de 17 % de l’emploi en télécommunications. Trois sous-secteurs culturels (édition, industries du film et de l’enregistrement sonore et radiotélévision) ont connu une augmentation collective de l’emploi de 1 %, passant de 173 900 en 2019 à 175 800 en 2020.

L’article retient également les heures travaillées comme indicateur clé. Entre 2019 et 2020, les heures travaillées ont diminué de 37 % dans le secteur des arts, du spectacle et des loisirs. Mis à part le sous-secteur du divertissement, des loisirs, des jeux de hasard et des loteries, les classifications des arts d’interprétation et des établissements du patrimoine ont connu une baisse de 35 %. En d’autres termes, ces travailleurs du secteur culturel ont perdu plus d’une heure de travail sur trois entre 2019 et 2020.

Le secteur de l’information et des industries culturelles a connu une augmentation de 6 % des heures travaillées entre 2019 et 2020. Cependant, les trois sous-secteurs culturels (édition, industries du film et de l’enregistrement sonore et radiotélévision) ont connu une diminution globale de 2 % des heures travaillées.

La page Web fournit des statistiques pour des sous-secteurs encore plus détaillés tels les « compagnies d’arts d’interprétation » et les « artistes, auteurs et interprètes indépendants ». Cependant, la page Web avertit que les données relatives à ces sous-secteurs détaillés « devraient être interprétées avec prudence. »

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date