In Uncategorised

La COVID-19 et l’expérience des entrepreneurs créatifs issus des communautés noires, asiatiques et de minorités ethniques

(COVID-19 and the Experience of Black, Asian and Minority Ethnic Creative Entrepreneurs)

novembre 17, 202117 novembre 2021

la publication
Équité, diversité, inclusion et décolonisation
éditeur

MeWe360

Auteur

Kevin Osborne et James Doeser

Lien d'article
http://mewe360.com/sector/comment/covid-19-and-the-experience-of-black-asian-and-minority-ethnic-creative-entrepreneurs/

Basé sur des entrevues menées auprès de 20 entrepreneurs créatifs issus des « communautés noires, asiatiques et des minorités ethniques » provenant de différentes régions au Royaume-Uni (mais « principalement de Londres »), ce rapport tente de « comprendre comment la pandémie et les événements de 2020 ont affecté : la capacité [des personnes interrogées] à produire des œuvres; les façons avec lesquelles ces personnes rejoignent leurs clients et leurs auditoires; le revenu et les dépenses; l’utilisation du soutien gouvernemental; [et] leurs plans pour l’avenir ».

L’équipe de recherche a discuté avec des gens d’âges variés qui se trouvent à des étapes différentes de leur carrière et qui travaillent dans des industries comme « les métiers d’art, l’événementiel, l’image de marque, la télévision et le cinéma, le contenu numérique, la mode, la danse et la musique ». La représentation était moins variée à certains égards : les personnes interrogées étaient principalement des hommes; aucune personne interrogée n’était d’origine est-asiatique; et les personnes travaillant en cinéma et en télévision étaient surreprésentées. En raison de la composition du groupe consulté, les chercheurs reconnaissent que « cela ne représente pas ni ne reflète le secteur élargi ou l’expérience des communautés noires, asiatiques ou des minorités ethniques britanniques » et que « toute généralisation doit être faite avec prudence ».

En ce qui a trait aux effets sur leur travail, les personnes interrogées ont mentionné des situations variées. Certaines ont constaté une baisse importante de leurs occasions d’emploi en raison de la pandémie de COVID-19 et des mesures de confinement qui en découlaient. D’autres ont signalé avoir eu « leur meilleure année en carrière, que ce soit sur le plan de la croissance des affaires, de la reconnaissance personnelle ou de la satisfaction au travail. [Cependant,] les personnes interrogées craignent que l’intérêt accru envers la diversité s’estompe tranquillement, et que la “reprise” leur fera perdre les gains accumulés. »

En ce qui a trait à la clientèle et aux auditoires, le rapport indique que la vie culturelle britannique est « de plus en plus fondée sur les producteurs et productrices issus des communautés noires, asiatiques ou des minorités ethniques, et plus attentive aux auditoires noirs, asiatiques ou des minorités ethniques ». Cela est attribuable aux « intérêts culturels et aux tendances d’engagement qui abandonnent progressivement l’expérience passive traditionnelle de la culture dominante au profit d’une participation plus immersive et participative, et ce, dans tous les genres et toutes les formes d’art ». Une personne ayant répondu au questionnaire a précisé : « nous utilisons notre voix d’une façon que nous n’avons jamais pu utiliser auparavant ».

Afin d’accroître leur capacité, les entrepreneurs créatifs issus des communautés noires, asiatiques ou des minorités ethniques souhaitent avoir accès à trois formes de soutien : « financier, sous forme de subventions qui ne requièrent pas de se plier à toutes les exigences des décideurs blancs; de la formation et de l’expertise pour viser la croissance et le développement des affaires; et, enfin, un sentiment de communauté et d’appartenance ».

De façon plus générale, « les entrepreneurs créatifs issus des communautés noires, asiatiques ou des minorités ethniques veulent et requièrent du pouvoir et du capital ». Dans l’environnement actuel, « le pouvoir est encore détenu par une minorité formée principalement de l’élite blanche ». Une personne, à qui l’on a demandé si les entreprises créatives dirigées par des personnes noires ou issues de la diversité étaient soutenues, a répondu : « il y a davantage de projets diversifiés qui sont créés, mais ils ne sont pas forcément réalisés par des entreprises issues de la diversité ». À plus long terme, le rapport soutient que les engagements liés à l’équité et à la diversité « échoueront à moins que le pouvoir décisionnel ne soit cédé aux gens [que les décideurs] tentent d’attirer et d’avantager ».

Plutôt que de viser une « reprise » du secteur, le rapport suggère plutôt un investissement dans la renaissance (c’est-à-dire, en créant de nouveaux systèmes, de nouvelles structures et de nouveaux leaders) pour développer un secteur qui soit « plus équitable et, par conséquent, plus résilient ».

Nouvelles ressources
catégories
Ressources par date